Résumé

Le récit que je vous propose raconte une histoire, certes, mais une histoire qui, au lieu de cheminer à côté des notes, ouvre nos oreilles pour mieux les entendre.   La musique ne décrit pas le monde comme la peinture, la photographie, le cinéma; elle a sa vie propre, son charme singulier; pourtant elle peut se plaire à reproduire des éléments de la nature - le braiment de l'âne, le chant du coq ou du coucou -, à suggérer des formes, des mouvements, des couleurs et à se moquer des airs passés en les transformant en tortues, en éléphants ou en dinosaures.

Le chef-d'oeuvre de Camille Saint-Saëns imaginé par Eric-Emmanuel Schmitt !

Illustré de plus de 40 aquarelles originales de Pascale Bordet.

Texte lu par Anne Roumanoff et musique de Camille Saint-Saëns jouée par l'orchestre de chambre dirigé par Pascal Amoyel.

Critiques

Baz'art - « Une très belle aventure musico littéraire »

 

Parlons maintenant, si vous le voulez bien, de votre seconde parution littéraire-hors théâtre- avec votre version très personnelle du Carnaval des animaux. Tout d’abord je souhaitais vous féliciter sur ce très bel objet à tous les niveaux, une très belle aventure musico littéraire et même illustrée, avec les très beaux dessins de Pascale Bordet. J’ai écouté ce livre avec mes enfants de 5 et 8 ans et ils ont été emballés, notamment par le texte en vers qu’ils ont parfaitement retenu dès la première écoute.? Pour cette troisième aventure musico-littéraire après " Ma vie avec Mozart", et QUAND JE PENSE QUE BEETHOVEN EST MORT ALORS QUE TANT DE CRETINS VIVENT"

 

Lire l'article : -->

 

Philippe Hugot

France musique.fr - « Les enfants adorent la fanfare des vers »

Éric-Emmanuel Schmitt a toujours adoré la musique du Carnaval des animaux et l’humour de Camille Saint- Saëns. Il a découvert cette fantaisie dans la version de Francis Blanche en y portant un bémol : « Je regrette que son texte marche à côté de la musique sans aider à la faire mieux entendre, sans dévoiler l’incroyable performance de Camille Saint-Saëns. J’ai donc écrit cette nouvelle version, en vers – car les enfants adorent la fanfare des vers – à la fois pour les grands et pour les petits. Mon but est de montrer comment Camille Saint- Saëns arrive à créer des animaux à partir d’instruments, comment il compose un air avec l’horrible braiement de l’âne, un coucou à deux notes, le silence du cygne, comment il figure un aquarium sur deux pianos et des fossiles à partir de mélodies anciennes ». Sous la forme d’un conte, Éric-Emmanuel Schmitt nous offre un voyage au cœur de la création musicale.

Lire l'article : -->

La bibliothèque de Jake - « Une histoire superbe sur la fantaisie animalière que Camille Saint-Saëns composa en 1886 »

 

Eric-Emmanuel Schmitt raconte une histoire superbe sur la fantaisie animalière que Camille Saint-Saëns composa en 1886. Le compositeur décrit de façon remarquable et en musique de surcroît, les cris, les allures et autres spécificités de plusieurs animaux. Eric-Emmanuel Schmitt quant à lui, réussit à créer une histoire drôle et cohérente en ponctuant ces suites musicales, de petits textes en vers.

Lire l'article : -->

 

 

 

Métro - « Pour apprendre à écouter »

Pour apprendre à écouter

Lire l'article : --->

Maïté Hamouchi

bernieshoot.fr - « Une évasion musicale et littéraire »

Une évasion musicale et littéraire que je vous recommande vivement.

Lire l'article : --->

Bernie Shoot

Opéra magazine - « Une histoire qui, au lieu de cheminer à côté des notes, ouvre nos oreilles pour mieux les entendre. »

Une histoire qui, au lieu de cheminer à côté des notes, ouvre nos oreilles pour mieux les entendre.

Lire l'article : --->

Questions de femmes - « L'arche de la musique »

L'arche de la musique

Lire l'article : -->

Publications

  • En langue française, édité chez Albin Michel (Beaux-livres)